Retour sur notre voyage au Ladakh en mai 2022

Qui m’aurait dit que j’aurais la bonheur de retourner un jour Ladakh ? Je ne pensais pas avoir cette chance et un nouveau groupe de 8 personnes m’a accordé sa confiance pour retourner sur les hauteurs Himalayennes en mai 2022, aux côtés de Shanti.om, mon partenaire de voyage.

Nous sommes parti(e)s de Lyon, Nice et Paris le 06 mai 2022 et certaines ont eu quelques moments imprévus à l’aéroport du fait de problèmes administratifs qui leur ont permis de terminer le voyage en première classe !

Les participants avaient déjà fait connaissance lors d’une visio quelques semaines auparavant et quelle joie de se retrouver tous ensemble à Delhi !

Après une courte nuit, nous nous envolons vers Leh, capitale du Ladakh. Nous sommes accueillis par la presse locale car nous sommes le premier groupe de touriste à revenir dans l’Himalaya depuis le déconfinement. Quel accueil !
Nous nous installons dans nos chambres pour prendre un peu de repos afin de nous acclimater à l’altitude, nous sommes à 3500m ! Je me régale de retrouver les momos, raviolis tibétains, nous savourons tous une merveilleuse soupe de petits-pois-maïs!
Les premiers ateliers ont lieu sous la tonnelle, un commerçant nous a prêté des Bols chantants afin que je puisse faire découvrir au groupe la magie de leurs vibrations.
Heureusement que nous avons pris des bouchons d’oreille, les chiens mènent toujours la java la nuit au Ladakh !

Nous avons rencontré les enfants des TCV , communauté éducative pour les enfants tibétains démunis en exil, qui a été présidée par Jetsun Pema, la sœur du 14ème Dalaï-Lama. Ouverte en 1960, l’objectif était alors de loger et d’éduquer 51 enfants de réfugiés tibétains en Inde. Aujourd’hui, il existe plusieurs établissements s’étalant du Nord au Sud de l’Inde avec plus de 17.000 élèves de toutes origines.

Tant de joie et de bonheur devant ces sourires timides mais espiègles !

Nous avons ensuite pris le chemin du monastère de Thiksey. Construit au sommet d’une colline rocheuse, cet ensemble monastique ressemble au Potala de la cité interdite de Lhassa au Tibet. Il abrite une immense statue du Bouddha du futur, le Bouddha Maitreya, dont la pureté du regard invite au recueillement intérieur. Yad nous explique qui sont tous ces personnages sur les fresques, chaque Bouddha, et nous décrit la roue du Samsara.
Moment de recueillement et de mise en pratique des ateliers méditation que nous partageons chaque jour.

Après avoir fait tourné les moulins à prières  de la résidence d’été du Dalaï Lama et ses stupas sacrés, nous avons poursuivis notre route pour retrouver, à TIMOSGAM, une chamane tibétaine. Ce moment restera restera inoubliable et très impressionnant. Dans une toute petite pièce, la chamane offre des consultations collectives aux villageois : pour protéger leurs maisons, faire de la médiation familiale ou encore guérir certaines personnes en leur accrochant une cordelette autour du ventre.

Après une séance de méditation autour des émotions dans le jardin, nous nous rendons à Alchi après 3h de route en 4×4. Notre merveilleux chauffeur Tashi veut apprendre le français à nos côtés mais aussi nous fait découvrir les chansons ladkhies. Grand moment mémorable autour de la chanson « Voyage Voyage » dont le chant et l’accent de Tashi résonne encore dans ma mémoire !
Nous découvrons l’Indus qui fait partie des 7 rivières sacrées indienne.

Nous visitons le plus vieux monastère du Ladakh. Une villageoise accepte de nous ouvrir le temple et nous permet de participer à l’allumage des lampes à huile.

Nous nous installons à TAMGLASHAM dans un nouvel hôtel. Les mantras sont réclamés par le groupe et nous adoptons « OM AMYA » qui deviendra notre mantra doudou pour la suite du voyage ! Nous faisons la connaissance d’un acteur indien, Anurag.Fageriya qui se joint à nous pour la séance de méditation du soir et ce fut un moment fort agréable pour certaines ! C’était la première fois qu’il méditait en groupe, j’étais honorée d’initier ainsi un indien !

Nous visitons dans un des plus vieux temple du Ladakh, à LAMAYARU, une salle interdite habituellement aux touristes, très chargée en énergie ! Le tout petit village est en cours de travaux pour le tournage du film, ce qui expliqait la présence d’Anurag.Fageriya dans cette contrée si reculée.
La route est splendide pour nous y rendre, irréelle, bordée de canyons lunaires.

Puis nous partons rencontrer les nonnes de TIMOSGAM qui nous ont offert un merveilleux moment : nous participons à leurs prières du soir. Elles nous ont chanté le mantra de Tara pour nous apporter de la protection pour la suite de notre voyage. Je suis très touchée car c’était le mantra que j’avais prévu pour notre méditation du soir ! Les synchronicités de ce séjour sont savoureuses !
Les nonnes sont âgées de 8 à 80 ans. Elles sont très accueillantes, souriantes et chaleureuses. Les enfants nous ont chanté des comptines en anglais (ABC, « If you’re happy and you know it ») et « Frère Jacques » en tibétain. Elles étaient étonnées que l’on reprenne la chanson en français !
Ce soir, nous ferons notre séance de méditation au bord de la rivière, autour d’un feu de camp. C’est féérique !

Après un « baby treck » pour certains courageux dans les canyons du Ladakh, nous reprenons la route pour nous rendre chez une famille ladakhie qui va nous apprendre à fabriquer des pates tibétaines et avec qui nous partagerons le repas. Tashi, Sonam et Yad nous montrent et font essayer le Perakh, la coiffe tibétaine. Elle se compose d’une pièce de cuir recouverte d’un tissu rouge sur lequel sont cousues des dizaines de turquoises agencées selon leur taille et leur couleur. Sa forme générale évoque celle du cobra.  Les mères la transmettent à leurs filles aînées la veille de leur mariage. 

Nous parcourons ensuite la route la plus haute du monde, à 5400m :KHARDUNG LA . Le trajet est très impressionnant, sur une seule voie, le bas côté est instable et nous nous faisons doubler à des moments improbables ! Heureusement que nous avons de merveilleux chauffeurs qui savent nous rassurer ! L’arrivée au sommet est très éprouvant et émouvant. Nous déposons nos drapeaux de prière après chanté notre mantra chouchou et et crié « kiki so so lha gyalo« , message d’humilité envers les dieux protecteurs aux sommets des montagnes.

En redescendant, le décor est très changeant : nous arrivons dans un grand canyon désertique entre les montagnes. Nous sommes accompagné(e)s des chiens errants très affectueux et en demande de câlins : ils ont été servis !

Nous traversons la vallée de la Nubra pour rejoindre DISKIT

Nous avons l’impression d’être au bout du monde dans notre petit hôtel de SUMUR, sans wifi et peu d’électricité !
L’hôte est passionnant: il fait des expériences agricoles pour améliorer la qualité de vie des villageois et leur permettre de retrouver une autonomie alimentaire. Le sujet me’hypnotise, moi qui suis en train d’apprendre à faire un potager en Provence !

Nous découvrons le lac Yarab Tso, appelé le Lac de la Paix dans lequel nous recueillerons une pierre qui nous servira pour la méditation du soir.

Nous empruntons la 2ème route la plus haute du monde – Taglang et retrouvons d’adorables chiens mais aussi des yacks !

Le voyage se termine autour du LAC PANGONG, lac sacré de 134 km de long, situé à 4250m d’altitude ! Nous sommes si près du Tibet et ressentons quelques tensions lorsque nous traversons les check-points.

Chemin du retour à Leh…

Puis retour vers Delhi, le cœur rempli de merveilleux souvenirs de partages, d’émotions.
Les ateliers quotidiens évoquaient les bienfaits de la sagesse, du détachement, de l’humilité, de la patience, de la tolérance et de la réjouissance joyeuse : ces valeurs nous ont accompagnés tout au long du séjour!

Nous avons pu également constater les effets du réchauffement climatique : des températures négatives étaient prévues par la météo et nous avons été régulièrement en t-shirt ! Nous n’avons trouvé de la neige qu’à 5000m…
Une prise de conscience évidente nous permettra de revenir avec plein de belles résolutions à notre retour en France.

Je souhaite adresser un grand merci à Yad, notre guide qui a été merveilleux tout au long du séjour et qui a fait l’unanimité du groupe! Outre un merveilleux guide touristique, je crois qu’il fut également un vrai guide spirituel pour nous en nous transmettant des outre des éléments de la culture indienne, mais aussi de la philosophie bouddhiste tibétaine.

La douce présence de notre guide tibétain Sonam, qui nous a transmis également ses connaissances autour de la philosophie bouddhiste et de la culture tibétaine, ainsi que celle de nos incroyables chauffeurs. Il est indéniable que tout le monde a participé à nous offrir un séjour inoubliable!

Je souhaite également remercier Laura et Guilhem, Cécilia, Isa, Emilie, Anette et Sylvie pour la confiance qu’ils m’ont accordée en me suivant au bout du monde !

Et biensure, un grand merci à Géraldine et toute l’équipe de Shanti Om qui nous ont préparé un magnifique circuit avec beaucoup de professionnalisme et de douceur !

Nous vous donnons RV au Népal en avril 2023 pour une nouvelle aventure !

🌸🙏🌸

Voyage spirituel au Népal

Voyage avec excursions et expériences spirituelles dans les plus beaux sites et sanctuaires du pays

DU 10 au 25 avril 2023

Le Népal a tant à vous offrir.

VIVEZ UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE DE MÉDITATION ET DE CONTEMPLATION SUR DES SITES ENCHANTEURS ET MYSTIQUES

Vivez un voyage spirituel exceptionnel de 15 jours

MON INVITATION

Passionnée par la culture indienne, la philosophie bouddhiste tibétaine, la méditation et les bols chantants, je vous propose de nous retrouver de l’autre côté de l’Himalaya pour le 3éme séjour que j’accompagne en Asie où j’ai à cœur de vous faire vivre une immersion authentique au sein de la culture népalaise. Vous pourrez expérimenter tout au long du voyage la méditation dans de somptueux cadres, au sein d’une nature exceptionnelle, pour retrouver le contact avec votre être intérieur. Chaque jour, je vous accompagnerais lors d’ateliers pour aller plus loin dans la richesse de la culture bouddhiste et dans votre pratique de méditation, et ce afin que vous puissiez revenir le cœur grandi et rempli de nouvelles richesses.

Bienvenue au Népal !

C’est ici qu’est né Bouddha, adoré dans les stupas de Bodnath et Swayambunath, vénéré dans le monastère de Namo Buddha. Quand on pense au Népal, avant même de penser à l’Himalaya, on pense aux Népalais, à cette population qui nous touche plus que les plus hauts sommets du monde. Les sourires, la douceur de vivre, l’atmosphère paisible, séduisent tout de suite le voyageur. Tout commence avec un chaleureux « Namaste », et le contact est facile, simple, les rencontres multiples. Le Népal vit au rythme des traditions spirituelles, l’hindouisme et le bouddhisme y cohabitent depuis toujours.
Lors de ce voyage spirituel de 15 jours, découvrez la vallée de Kathmandou avec trois
villes légendaires d’un grand intérêt historique, religieux et culturel : Katmandou (Kantipur),
Patan (Lalitpur) et Bhadgaon (Bhaktapur). Vous visitez Nagarkot, situé à 2000 mètres d’altitude, qui vous offre l’une des plus belles vues sur la chaîne himalayenne enneigée, Patan et son temple de Swayambhunath.
Vous quittez ensuite la vallée de Kathmandou pour Lumbini, le lieu de naissance du Bouddha,
un des lieux les plus sacrés du monde. Vous y restez deux jours, et fêtez le Nouvel An Népalais dans cette ville sainte. Puis vivez un safari dans la jungle au parc national de Chitwan, à la rencontre des animaux sauvages, tigres, rhinocéros, cerfs, antilopes, crocodiles…
De Chitwan, prenez la direction de Pokhara avec une randonnée pour admirer les somptueux paysages environnants. Vous terminez ce voyage spirituel par le plus grand monastère de femme du monde bouddhiste, le monastère d’Amitabha et le grand Stupa de Bodhnath, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, l’un des sites bouddhistes les plus sacrés du Népal.
Ce voyage spirituel au Népal sera donc l’occasion de méditer dans des lieux spirituels
bouddhistes et hindouistes puissants.

Shanti Om : mon partenaire pour ce voyage.

Isabelle SERGES

Isabelle est une coach inspirée, enjoué et créative. Elle enseigne avec passion depuis plus de 10 ans et continue de parcourir le monde pour parfaire son exploration personnelle.

Auteure du jeu de cartes méditatives « Voyage vers l’Harmonie », du livre « J’apprends à méditer avec les mantras », et « J’appends à méditer avec les bols chantants » (sortie prévue en 2023), elle est accompagne des retraites et de voyages spirituels en Provence et en Inde depuis 2017.

Passionnée par la culture indienne, la philosophie bouddhiste tibétaine, la méditation et les bols chantants, vous serez accompagné par Isabelle Serges qui organise son 3éme séjour aux côtés de Shanti Om en Asie où elle aura à cœur de vous faire vivre une immersion authentique au sein de la culture népalaise.

Vous pourrez expérimenter tout au long du voyage la méditation dans de somptueux cadres, au sein d’une nature exceptionnelle, pour retrouver le contact avec votre être intérieur. Chaque jour, elle vous guidera lors d’ateliers pour aller plus loin dans la richesse de la culture bouddhiste et dans votre pratique de méditation, et ce afin que vous puissiez revenir le cœur grandi et rempli de nouvelles richesses.

Découvrez son parcours complet.

Rétrospective – Séjour au Ladakh mai 2022

J’ai eu le plaisir d’accompagner un nouveau groupe au Ladakh en mai 2022 en partenariat avec Shanti Om Travel. Nous avons partagé 12 jours d’expériences culturelles, spirituelles et surtout humaines.

Chaque matin, nous commençons la journée par un atelier en plein air (bols chantants ou introduction au bouddhisme) et nous la clôturons par une séance de méditation.

Le reste de la journée était consacré aux visites : découverte des temples, monastères, rencontre avec des moines et des nonnes mais aussi partages avec les enfants des TCV.

Expériences ladakhies : nous avons rencontré avec une chamane tibétaine, des enfants en week-end, des vaches, des chiens qui ne veulent que des câlins, des passionnés du potager pour la survie de la population dans le désert himalayen, des chauffeurs incroyables (tellement talentueux dans leur art de la conduite en montagne et d’une gentillesse incroyable!), un guide exceptionnel qui a participé à l’émission « RV en terre inconnue » pour de vrai !

Et c’est sans vous parler des expériences gustatives, du repas cuisiné avec une famille tibétaine (nous avons appris à préparer la « mothup soup », soupe aux raviolis) et de notre périple sur la plus haute route du monde, Khardung La (elle culmine à 5 400 m !) où nous avons accroché des drapeaux de prières en criant « KIKI SO SO LHA GYALO » ( vœux de paix, de bonne santé, de joie, de fortune et de bonheur à tous !).

KIKI SO SO LHA GYALO

Et tous ces moments inoubliables sur lesquels je ne peux pas mettre de mots : c’était juste des instants de partages, de cœurs à cœurs, de magnifiques rencontres !

Je vous donne rendez-vous en 2023 toujours aux côtés de Shanti Om Travel
pour une nouvelle escale himalayenne, et cette fois-ci, ce sera au Népal !

🌸🙏🌸

Voyage Ladakh mai 2022

Le voyage est enfin prêt pour 2022 : Nous partirons du 7 au 18 mai 2022 !

Du 7 au 18 mai 2022-1

C’est avec joie que je vous invite à nous accompagner au printemps 2022 pour découvrir le Ladakh, la région des lacs, mais également les monastères, la culture tibétaine et ladakhie, la méditation, les bols chantants lors d’un séjour inoubliable et d’un Cheminement spirituel et culturel dans le « Petit Tibet »!

Nous essayerons d’aller à la rencontre des nomades et visiterons une école TCV où nous en profiterons pour leur remettre les dons de l’association Ensemble pour les tcv du Ladakh.

Nous serons logés :

• 1 nuit à Delhi en hôtel*** – Jaypee Vasant Continental
• 5 nuits en guesthouse*** à Leh. (pension complète) – Deskit Villa
• 2 nuits à Timosgam en hôtel***. (pension complète) – Hôtel Namra Village
• 2 nuits dans la vallée de Nubra (pension complète) – Hôtel Lharimo
• 1 nuit en guesthouse au lac Pangong. (pension complète)

Shanti Om Travel et moi-même sommes à votre disposition pour répondre à vos questions : geraldine@shantitravel.com ou cap.harmonie@free.fr

Tous les détails sont par ici :

Isabelle
🌸🙏🌸

Le Ladakh – Inde du Nord

25075065_10155926049499650_2993059015261443049_oCrédit photo : Yuri Andries

Je vous propose de découvrir ensemble le Ladakh, région que j’ai découverte en février 2019 et où j’aurai le bonheur de retourner en mai 2022 !

carte-inde-crayon-LZI.png

http://www.ladakh-zanskar.info

Souvent appelé le « paradis des photographes » ou « le petit Tibet », le Ladakh se situe à la pointe nord de l’Inde, à plus de 3500 mètres d’altitude. Terre spirituelle, consacrée par les saints bouddhistes, les mystiques, les gourous, les érudits, le Ladakh, par son isolement, a permis la préservation d’un mode de vie ancestral.

Ses paysages lunaires, son climat désertique et ses oasis éparses sont d’une beauté indescriptible. En effet, coupé de la mousson du sud-ouest par les premières barrières de l’Himalaya, le Ladakh, ancien royaume bouddhiste de l’Himalaya désormais intégré dans l’Etat de Jammu-et-Cachemire, est soumis à des vents puissants et froids descendant du nord. Ce qui explique ces montagnes râpées, ces vallées desséchées au fond desquelles coulent de tumultueux petits torrents.

Voyager au Ladakh c’est s’ouvrir à ses mystères et se laisser immerger dans un univers qui fascine par sa richesse culturelle et qui émeut par la gentillesse de sa population.

Je vous inviter à vous laisser inspirer par ces photos et documentaires sur le Ladakh que nous découvrirons ensemble en mai prochain !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photos : Yuri Andries

Dans la série “Si l’Inde m’était contée, au rythme du Ladakh”, Nicolas HENRY nous fait découvrir les familles du LADAH en recréant  avec chacun des scènes symboliques de leur vie quotidienne ou de leur histoire en utilisant l’imaginaire pictural du conte. L’imaginaire indien, riche en contes et en légendes, en histoires fait écho à son univers baroque et onirique.

111Crédit photo : Nicolas Henry

Série Documentaire : « Mon beau village » diffusée dans la case Arte Junior. Vincent Arquillière dans Telerama explique que ce deuxième volet nous transporte au auprès de Padma, 12 ans : « Elle reste plusieurs mois seule avec son troupeau par des températures négatives. Ses journées sont néanmoins bien différentes de celles de la plupart des écoliers français. Habitant à soixante-douze kilomètres (2h30 de bus) de leur collège pour le moins spartiate, elle et sa sœur Kaskeet restent parfois plus de deux mois à l’internat. De retour dans leur famille, elles participent aux travaux des champs et s’occupent des bêtes. La belle scène – visible ci-dessous – où elles lavent les cheveux de leur grand-mère (avec de l’eau qu’elles sont allées chercher au torrent puis ont chauffée) illustre la force des liens entre générations.
La religion bouddhiste est également très présente dans le quotidien des villageois. Padma raconte qu’elle a « quatre nonnes dans sa classe ». Avec Kaskeet, elle-même souhaite participer au Gotchak, malgré leur jeune âge. Une cérémonie traditionnelle itinérante où, pendant trois jours et deux nuits, les processionnaires « traversent de grandes montagnes et de grandes rivières », se prosternant à intervalles réguliers pour « apporter la paix et l’harmonie au monde, aux animaux et même aux arbres. » Le parcours est souvent filmé en plans larges, qui inscrivent les marcheurs dans les paysages austères et magnifiques, et montrent à quel point la cohésion de cette communauté isolée est indispensable à sa survie. Demandant sans doute d’importants efforts physiques et mentaux – même si le groupe n’en montre rien –, le Gotchak apparaît ainsi comme la transposition dans le sacré des épreuves du quotidien. Ici, chacun est conscient que la vie est dure, et chacun prend sa part. Ce que résume Padama dans une conclusion en forme de règle de vie : « Choisis toujours le chemin le plus difficile. Il ne faut pas avoir peur des difficultés. Quand tu les surmontes, c’est là que tu as le plus de bonheur. » Des phrases qui, à l’évidence, ne sortent pas d’un banal manuel de développement personnel.« 

Mon beau village, en Inde, de Stanzin Dorjai et Christiane Mordelet, .

La ville de Leh, qui sera notre camp de base pendant 5 jours, perchée à 3500m d’altitude où dans le froid et la sécheresse, nous partirons à la rencontre du cœur chaleureux de ses habitants et de ses coutumes.

Le Monastère de Thiksey

Situé à quelques à quelques kilomètres de Leh, c’est dans l’un des monastères les plus connus et réputés de la région. Nous le visiterons le JOUR 5 !!

Le magazine Géo propose dans cet article de magnifiques photos pour vous parler de l’âme du Ladakh.

N’hésitez pas à laissez en commentaires vos impressions sur le Ladakh si vous vous y êtes déjà rendu(e)s, ainsi que des liens vers des documentaires ou photos prises par vos soins !

Au plaisir de vous y accompagner en mai 2022 !
🌸🙏🌸
Isabelle