Publié dans Films inspirants, philosophie bouddhiste tibétaine

Découvrir l’Himalaya

Le Tibet, le Ladakh ou encore le Zanskar, sont des pays ou des régions himalayennes où  les traditions et les rituels sont très présents encore aujourd’hui. Au travers de ces films (documentaires ou fiction), vous pourrez vous imprégner de la culture tibétaine, des valeurs de la philosophie bouddhiste ou encore du cœur grand ouvert de ces peuples accueillants et bienveillants, remplis de sagesse.

J’ai découvert Marianne Chaud par hasard, en regardant ses documentaires diffusés sur Arte. Ethnologue, cinéaste, ayant séjourné plusieurs années en Himalaya.

téléchargement.jpg

Elle est l’auteur de deux films sur le Zanskar, tourné en caméra subjective : « Himalaya, terre des femmes », et « Himalaya, un chemin vers le ciel ».

 

En 2004, elle participe en tant que spécialiste scientifique à l’émission Ushuaïa-Nature sur le Ladakh, intitulée  » le troisième pôle« . Aux côtés de Nicolas Hulot, elle explique les fondements du bouddhisme, le mode de vie des nomades et des villageois ladakhis. Au coeur de l’Himalaya, le Ladakh et le Zanskar, deux royaumes rattachés à l’Inde, continuent à vivre comme si le temps s’était figé. Nicolas Hulot débute son périple sur les hauts plateaux désertiques du Ladakh. A cheval, il gagne le village de Rumbak, à flanc de montagne. Puis il se rend sur une rivière gelée, qui relie le Zanskar au Ladakh que j’ai découvert lors de mon voyage en 2019 en Inde du nord.

53866455_2251629388444195_3654844652944621568_o

Ce documentaire est régulièrement rediffusé sur Ushuaïa TV.

J’ai également été subjuguée par « Himalaya, l’enfance d’un chef« , film sublimé par la musique de Bruno Coulais .

Bien entendu, il est difficile de ne pas évoquer le film « 7 ans au Tibet » avec Brad Pitt qui incarne l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, premier vainqueur de la face Nord de l’Eiger et qui rêve de conquérir le Nanga Parbat, sommet inviolé de l’Himalaya, accepte de l’argent nazi pour y planter le drapeau à croix gammée. 1939, la guerre éclate. Prisonnier des Britanniques à la frontière de l’Inde, il s’évade. Commence alors la véritable aventure de sa vie : une longue errance qui se termine à Lhassa, résidence du jeune Dalaï-lama avec qui il se lie d’amitié.

Vous pouvez également découvrir dans le documentaire « Tibet, les nourritures spirituelles » la dévotion,  la foi dans la réincarnation et dans la possibilité de combattre la souffrance humaine par la prière des tibétains.

« Les semeuses de joie »  raconte l’histoire de la réalisation d’une promesse que Caroline Riegel, voyageuse-cinéaste, a fait à onze nonnes bouddhistes au sourire aussi large que leur générosité et qui n’ont jamais quitté leur village du Zanskar, Tungri , perché à presque 4000 mètres d’altitude. Toutes ensemble, elles vont traverser pour la première fois leur pays, l’Inde, vivre un rêve, de la Grande Barrière Himalayenne aux îles Andamans, au fil des saisons, de la joie à la réflexion, de la foule à la prière. Puis elles reviendront au village où une école ouvre ses portes et permettra peut-être à la nonnerie de ne pas disparaître à petit feu.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Catherine Addor-Confino, lors d’une séance de dédicace pour son livre de croquis « Himalaya le temps des filles« , prolongement du film au même titre. Elle évoque le portrait de femmes de la région du Kumaon, confrontées à des prises de conscience sur leurs modes de vie, entre tradition et combat pour le changement.

Et vous, quels sont les films sur l’Himalaya et le Tibet qui vous ont inspirés ?

IMG-20190223-WA0010

🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

 

 

 

 

Publié dans Ateliers - Conférences - Stages, méditation, Non classé, personnalités inspirantes, philosophie bouddhiste tibétaine

Atelier-Conférence autour de la Compassion – 12/10/2018

Lama Samten nous a proposé un atelier-conférence autour de la Compassion à LOustaou du Luberon, le 12/10/2018. Ce fut un moment délicieux où j’ai eu le privilège d’accompagner à nouveau Lama Samten pour reformuler ses propos qui peuvent être difficiles à comprendre par les personnes non aguerries à son accent québéco-tibétain ! Les participants ont été charmés par son magnifique sourire, sa joie de vivre, son art du « contentement » et de « l’effort joyeux« !

39535962_1177184289098953_5768985288709767168_n
Lama Samten nous a présenté la Compassion comme étant la racine du Bonheur authentique. Il a distingué deux sortes de compassion : la compassion simple, égoïste, uniquement dirigée vers notre personne. Si celle-ci est indispensable, elle reste insuffisante pour connaitre le bonheur. La seconde compassion, appelée la « Grande compassion », est celle qui nous permet de voir toutes les souffrances dans le monde, d’émettre l’intention de libérer de tous les êtres sensibles sans distinction et enfin, d’agir en conséquence.
Nying je-page-001.jpgMais qu’est-ce que la compassion et comment l’appliquer ?
La compassion repose sur trois préalables :
reconnaître que la souffrance existe en soi et chez les autres, en l’observant et réfléchissant sur ses causes ;
– avoir le désir profond, l’intention, l’aspiration intérieure de vouloir libérer de la souffrance et des causes de la souffrance tous les êtres vivants (y compris nous !). L‘effort joyeux sera source de motivation !
– et enfin : passer à l’action ! Ajustons notre parole et nos actes de manière à avoir une attitude juste et cohérente.

Lama Samten a pris le temps de dissocier la notion de Compassion de celles d’Empathie (nous observons la souffrance de l’autre sans la ressentir) et de Sympathie (nous faisons le choix d’intervenir sur la souffrance de l’autre en fonction de l’attachement que nous lui portons). La compassion est universelle, sans frontière.

Lama Samten a rappelé que la Compassion n’a pas de sens si elle n’est pas accompagnée de la Sagesse : elles sont toutes deux indissociables !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment développer la compassion ? Nous pouvons cultiver la compassion par la méditation. Il est indispensable de régler au préalable tous nos problèmes intérieurs en commençant à appliquer la compassion sur soi-même. Puis nous l’ouvrons à nos proches et à notre entourage familier et inconnu pour enfin la multiplier vers tous les être vivants, en incluant nos ennemis !

Vous pouvez vous aider du mantra de la Compassion :

Résultat de recherche d'images pour "om mani padme hum"

Retrouvez plus de détails dans le livre de Lama Samten « Le bonheur au jour le jour », disponible dans la boutique de l’Oustaou du Luberon ou auprès des Centres Paramita. Résultat de recherche d'images pour "le bonheur au jour le jour"
Encore une fois, un grand merci Lama Samten  pour la confiance dont vous me témoignez et de tous les enseignements que vous nous offrez!
A bientôt pour de nouvelles aventures à l’Oustaou !

Résultat de recherche d'images pour "oustaou du luberon"
Surveillez bien l’actualité, nous vous préparons une belle surprise pour le Printemps 2019 !

🌸
🙏🌸

 

 

 

 

 

Publié dans Films inspirants, méditation, philosophie bouddhiste tibétaine, Voyage en Inde du Nord - Ladakh

Le Ladakh – Inde du Nord

25075065_10155926049499650_2993059015261443049_oCrédit photo : Yuri Andries

Je vous propose de découvrir ensemble le Ladakh, région que nous allons parcourir ensemble en février prochain !

carte-inde-crayon-LZI.png

Souvent appelé le « paradis des photographes » ou « le petit Tibet », le Ladakh se situe à la pointe nord de l’Inde, à plus de 3500 mètres d’altitude. Terre spirituelle, consacrée par les saints bouddhistes, les mystiques, les gourous, les érudits, le Ladakh, par son isolement, a permis la préservation d’un mode de vie ancestral.

Ses paysages lunaires, son climat désertique et ses oasis éparses sont d’une beauté indescriptible. En effet, coupé de la mousson du sud-ouest par les premières barrières de l’Himalaya, le Ladakh, ancien royaume bouddhiste de l’Himalaya désormais intégré dans l’Etat de Jammu-et-Cachemire, est soumis à des vents puissants et froids descendant du nord. Ce qui explique ces montagnes râpées, ces vallées desséchées au fond desquelles coulent de tumultueux petits torrents.

Voyager au Ladakh c’est s’ouvrir à ses mystères et se laisser immerger dans un univers qui fascine par sa richesse culturelle et qui émeut par la gentillesse de sa population.

Je vous inviter à vous laisser inspirer par ces photos et documentaires sur le Ladakh que nous découvrirons ensemble en février prochain !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photos : Yuri Andries

Dans la série “Si l’Inde m’était contée, au rythme du Ladakh”, Nicolas HENRY nous fait découvrir les familles du LADAH en recréant  avec chacun des scènes symboliques de leur vie quotidienne ou de leur histoire en utilisant l’imaginaire pictural du conte. L’imaginaire indien, riche en contes et en légendes, en histoires fait écho à son univers baroque et onirique.

111Crédit photo : Nicolas Henry

Série Documentaire : « Mon beau village » diffusée dans la case Arte Junior. Vincent Arquillière dans Telerama explique que ce deuxième volet nous transporte au auprès de Padma, 12 ans : « Elle reste plusieurs mois seule avec son troupeau par des températures négatives. Ses journées sont néanmoins bien différentes de celles de la plupart des écoliers français. Habitant à soixante-douze kilomètres (2h30 de bus) de leur collège pour le moins spartiate, elle et sa sœur Kaskeet restent parfois plus de deux mois à l’internat. De retour dans leur famille, elles participent aux travaux des champs et s’occupent des bêtes. La belle scène – visible ci-dessous – où elles lavent les cheveux de leur grand-mère (avec de l’eau qu’elles sont allées chercher au torrent puis ont chauffée) illustre la force des liens entre générations.
La religion bouddhiste est également très présente dans le quotidien des villageois. Padma raconte qu’elle a « quatre nonnes dans sa classe ». Avec Kaskeet, elle-même souhaite participer au Gotchak, malgré leur jeune âge. Une cérémonie traditionnelle itinérante où, pendant trois jours et deux nuits, les processionnaires « traversent de grandes montagnes et de grandes rivières », se prosternant à intervalles réguliers pour « apporter la paix et l’harmonie au monde, aux animaux et même aux arbres. » Le parcours est souvent filmé en plans larges, qui inscrivent les marcheurs dans les paysages austères et magnifiques, et montrent à quel point la cohésion de cette communauté isolée est indispensable à sa survie. Demandant sans doute d’importants efforts physiques et mentaux – même si le groupe n’en montre rien –, le Gotchak apparaît ainsi comme la transposition dans le sacré des épreuves du quotidien. Ici, chacun est conscient que la vie est dure, et chacun prend sa part. Ce que résume Padama dans une conclusion en forme de règle de vie : « Choisis toujours le chemin le plus difficile. Il ne faut pas avoir peur des difficultés. Quand tu les surmontes, c’est là que tu as le plus de bonheur. » Des phrases qui, à l’évidence, ne sortent pas d’un banal manuel de développement personnel.« 

Mon beau village, en Inde, de Stanzin Dorjai et Christiane Mordelet, .

La ville de Leh, qui sera notre camp de base pendant 5 jours, perchée à 3500m d’altitude où dans le froid et la sécheresse, nous partirons à la rencontre du cœur chaleureux de ses habitants et de ses coutumes.

Le Monastère de Thiksey

Situé à quelques à quelques kilomètres de Leh, c’est dans l’un des monastères les plus connus et réputés de la région. Nous le visiterons le JOUR 5 !!

N’hésitez pas à laissez en commentaires vos impressions sur le Ladakh si vous vous y êtes déjà rendu(e)s, ainsi que des liens vers des documentaires ou photos prises par vos soins !

Au plaisir de vous y accompagner en février prochain !
🌸🙏🌸
Isabelle

Publié dans Actualité, Ateliers - Conférences - Stages, Bols chantants, méditation, philosophie bouddhiste tibétaine

Initiation au Calme Mental

Cette pratique laïque ancestrale est un véritable entraînement de l’esprit qui demande de la discipline et permet de développer une ouverture et une sensibilité à autrui.

Ce stage est composé de 3 séances qui s’adressent à toutes les personnes qui souhaitent s‘initier à la méditation pour se libérer du stress et autres expressions de nos afflictions mentales et trouver ainsi le chemin de la paix intérieure.

35227601_2061081417498994_3552022251115118592_n.jpg

Il sera abordé comment méditer pour être heureux et vivre une meilleure vie grâce à l’atteinte du calme mental, avec une alternance entre théorie et pratique.

Les séances se dérouleront sur 3 samedis après-midi à Mormoiron où seront abordés les thèmes suivants :

1 – Découverte du calme mental – Préparation d’une séance de méditation – Techniques simples de méditation.
2 – L’effort joyeux dans la méditation – La pleine conscience et la vigilance de l’esprit – l’équilibre méditatif.
3 – Les neuf étapes du calme mental – Les six forces .

Si la météo le permet, une marche méditative sera également organisée lors de la dernière séance.

Bien entendu, les bols tibétains seront au cœur de la pratique préalable de méditation !

Inscription Stage Calme mental
Automne 2018

 

Publié dans Actualité, mantras, méditation, philosophie bouddhiste tibétaine

Atelier-Conférence autour de la Compassion

39535962_1177184289098953_5768985288709767168_n

Lama Samten nous fait la joie de revenir dans le Vaucluse cet automne et a accepté de nous offrir un nouvel atelier : une introduction à la Compassion par des échanges autour de ce sujet. Il nous proposera aussi une méditation associée à la pratique du mantra du Bouddha de la Compassion.
Cette méditation est ouverte à tous.

« Ceux qui pratiquent l’amour et la compassion se sentent extrêmement heureux, détendus et sereins. Ainsi, les autres leur expriment en retour amour et bienveillance« . SS Le Dalaï Lama.

Elle aura lieu le Vendredi 12 octobre 2018, de 15h à 17h,
à l’Oustaou du Lubéron ( Villelaure).

Inscription Atelier Conférence-Atelier Compassion avec Lama Samten

Réservation indispensable, nombre de places limité.
35€ par personne ou 30€ pour les personnes ayant effectué un stage au préalable avec Lama Samten (calme mental ou Lamrin).

3

Publié dans méditation, personnalités inspirantes, philosophie bouddhiste tibétaine

Ma rencontre avec Lama Samten

En avril 2016, je devais participer à une conférence de Lama Lobsang Samten qui a été annulée car il était souffrant. Finalement, je me suis retrouvée, quelques semaines plus tard, 5 jours à ses côtés à l’Oustaou du Lubéron (Villelaure) pour découvrir la méditation selon la philosophie bouddhiste tibétaine et trouver ainsi le calme mental !

2Une révélation qui va enrichir ma pratique professionnelle mais surtout personnelle !

Cette rencontre en a entraîné de nouvelles merveilleuses : Lama Samten a accepté de faire une conférence à Mazan en mars 2017 en partenariat avec l’Association Soins de l’Etre, intitulée « le Bonheur, au jour le jour« . Lama Samten était alors accompagné de Natacha Braud qui a créé depuis le Centre Paramita du Var.

Nous en avons profité pour faire visiter notre région à Lama Lobsang Samten qui a tout trouvé « magnifique », notamment le petit village suspendu de Venasque et l’Abbaye de Sénanque  où nous ne sommes pas passés inaperçus !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme c’est un grand plaisir de partager du temps avec Lama Samten, d’échanger avec lui et de bénéficier de sa sagesse, nous avons décidé de faire ensemble des ateliers autour de la méditation, de la gestion des émotions et des bols chantants ! Quelle joie et quel honneur ce fut pour moi !
Barbara Perlata et Cécile de l’Oustaou ont permis la mise en place de ces ateliers et nous avons même organisé une conférence sur la « Gestion des émotions » à Pertuis avec le soutien des copines de Cécile (Céline et Patricia) !

22687846_1944955349111602_4911421813394023077_n

110 personnes sont venues écouter Lama Samten lors de cette soirée qui restera mémorable pour moi.
Ces enchaînements d’expériences m’aident à m’améliorer, à gérer un peu mieux mes peurs en acceptant de me mettre un peu dans la lumière au côté de Lama Samten quand il a eu besoin d’être accompagné lors de cette conférence.

Evidemment, j’apprends… J’apprends chaque jour auprès de Lama Samten un peu plus les préceptes de la philosophie bouddhiste tibétaine qui m’attire depuis 20 ans, un peu plus sur la méditation au point que je m’inscris au niveau 2 du stage sur le Calme mental (octobre 2017), et enfin, j’apprends sur moi-même.
J’apprends encore car reformuler devant du public les propos de Lama Samten qui a un fort accent québéco-tibétain m’oblige à connaitre le sujet du mieux possible !29597760_2020894984850971_6462180408173227100_n

Comme Lama Samten revenait en 2018, l’association Soins de l’Etre lui a proposé d’animer une nouvelle conférence, sur la gestion des Émotions où j’ai eu le plaisir d’être à nouveau à ses côtés, devant un public venu nombreux : 554 personnes ont rempli la magnifique salle de la Boiserie !
Nouvelle gestion du stress et  nouveaux apprentissages !

Plusieurs ateliers ont suivi cette conférence à Mormoiron et Pertuis.

Et comme les bonnes choses ne s’arrêtent pas en route, un nouvel atelier-conférence sur la Compassion est prévu le vendredi 12 octobre prochain à l’Oustaou  !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Je souhaite remercier du fond du cœur Barbara et Cécile de l’Oustaou pour leur accueil lors de mes venues à Pertuis et Villelaure, et j’ai une pensée toute particulière pour Cécile qui m’offre sa confiance et son soutien depuis deux ans !

Gratitude à vous deux !

Et bien évidemment,
je bénis l’Univers d’avoir permis que je croise la route de Lama Samten !
Depuis, je suis devenue enseignante en méditation/Calme mental et j’organise un voyage en Inde du Nord l’année prochaine sur cette thématique  !

Au plaisir de vous retrouver prochainement aux côtés de Lama Lobsang Samten !

🌸🙏🌸 Tashi Delek 🌸🙏🌸

 

Publié dans personnalités inspirantes, philosophie bouddhiste tibétaine

Alexandra David-Néel

Alexandra DAVID-NEEL a été la plus grande exploratrice du XXe siècle.
D’une érudition rare, cette orientaliste de terrain a su transmettre les clés du bouddhisme tibétain aux sociétés occidentales. Le chemin vers la sagesse n’était pas un long fleuve tranquille, elle n’a jamais renoncé pour poursuivre son éveil.


Son œuvre littéraire très riche regroupe des récits de voyage, des romans, des essais sur le bouddhisme mais également une abondante correspondance avec son mari et diverses personnalités…
Elle fut orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste de nationalités française et belge.
Elle fut la première femme d’origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet en 1924, exploit dont les journaux se firent l’écho un an plus tard et qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles.

J’ai eu le plaisir de visiter La maison d’Alexandra David-Néel en avril 2017 à Digne-les-bains. Une merveilleuse journée dans les pas de cette femme extraordinaire, dans sa « forteresse de Méditation » –  Samten Dzong –  ou « résidence de la réflexion ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon coup de cœur:  « Une Vie avec Alexandra DAVID-NEEL » – BD en 3 tomes

Fred Campoy et Mathieu Blanchot nous proposent la biographie dessinée inspirée du livre de souvenirs de Marie-Madeleine Peyronnet, sa secrétaire particulière, et bien plus encore, qui l’a accompagné durant les dix dernières années de sa vie dans sa retraite des Alpes de Haute-Provence.

Dernier ouvrage de Jeanne Mascolo de Filippis (sortie prévue le 11/10/2018)  : Une biographie illustrée complète de la plus grande exploratrice du XXe siècle à l’occasion du 150e anniversaire de sa naissance. Avec une préface d’Antoine de Maximy.Alexandra David-NeelQuelques documentaires sur Alexandra David-Néel

Publié dans personnalités inspirantes, philosophie bouddhiste tibétaine

Matthieu Ricard – L’altruisme, la force de la bienveillance

34018381_2069336069981214_263449857962803200_n

Matthieu Ricard est venu nous présenter le 30 juillet dernier à Chateaurenard (13) ce que l’ALTRUISME signifiait pour lui. Il nous a démontré point par point que l’altruisme n’est ni une utopie ni un vœu pieux, mais une nécessité, voire une urgence, dans notre monde de plus en plus interdépendant à l’heure de la mondialisation.

Résultat de recherche d'images pour "plaidoyer pour l'altruisme"

En effet, il apparaît que nous sommes tous gagnants en pratiquant l’altruisme et la compassion à court terme (économie positive), moyen terme (justice sociale, poursuite du bonheur) mais aussi à long terme (préoccupation des générations futures et de toutes les espèces de notre planète) !

Matthieu Ricard nous a enfin expliqué que les dernières études des neurosciences expliquent que la méditation sur l’amour altruiste permet des modifications fonctionnelles du cerveau, mais aussi structurelles ! Alors ne nous en privons pas !
Pratiquons ensemble l’altruisme par une harmonie durable, une économie positive, une écologie stable, un engagement local & une responsabilité globale !

Enfin, je souhaite témoigner de la congruence de cette magnifique personne qui met en harmonie sa parole et ses actes.
Il s’investit dans des projets humanitaires qui voient le jour grâce à son association Karuna-Shechen, ainsi que tous les bénévoles qui l’accompagnent. Fondée en 2000 par Matthieu Ricard, Karuna-Shechen met en oeuvre des projets humanitaires pour les populations défavorisées d’Inde, du Népal et du Tibet. Ancrée dans l’idéal de l’altruisme, Karuna-Shechen fournit aux communautés des services de santé, d’éducation ainsi qu’un accès à l’eau, l’électricité solaire et autres solutions durables visant à améliorer leurs moyens de subsistance.

J’ai un profond respect pour lui et le remercie du fond du cœur pour tout ce qu’il m’apporte.
Je suis particulièrement honorée du temps qu’il m’a consacré cet été en
 participant à mes recherches autour des bols chantants.

 🌸🙏🌸 Gratitude 🌸🙏🌸

38049947_2110382915902177_4274554832565567488_n