Publié dans Films inspirants, philosophie bouddhiste tibétaine

Découvrir l’Himalaya

Le Tibet, le Ladakh ou encore le Zanskar, sont des pays ou des régions himalayennes où  les traditions et les rituels sont très présents encore aujourd’hui. Au travers de ces films (documentaires ou fiction), vous pourrez vous imprégner de la culture tibétaine, des valeurs de la philosophie bouddhiste ou encore du cœur grand ouvert de ces peuples accueillants et bienveillants, remplis de sagesse.

J’ai découvert Marianne Chaud par hasard, en regardant ses documentaires diffusés sur Arte. Ethnologue, cinéaste, ayant séjourné plusieurs années en Himalaya.

téléchargement.jpg

Elle est l’auteur de deux films sur le Zanskar, tourné en caméra subjective : « Himalaya, terre des femmes », et « Himalaya, un chemin vers le ciel ».

 

En 2004, elle participe en tant que spécialiste scientifique à l’émission Ushuaïa-Nature sur le Ladakh, intitulée  » le troisième pôle« . Aux côtés de Nicolas Hulot, elle explique les fondements du bouddhisme, le mode de vie des nomades et des villageois ladakhis. Au coeur de l’Himalaya, le Ladakh et le Zanskar, deux royaumes rattachés à l’Inde, continuent à vivre comme si le temps s’était figé. Nicolas Hulot débute son périple sur les hauts plateaux désertiques du Ladakh. A cheval, il gagne le village de Rumbak, à flanc de montagne. Puis il se rend sur une rivière gelée, qui relie le Zanskar au Ladakh que j’ai découvert lors de mon voyage en 2019 en Inde du nord.

53866455_2251629388444195_3654844652944621568_o

Ce documentaire est régulièrement rediffusé sur Ushuaïa TV.

J’ai également été subjuguée par « Himalaya, l’enfance d’un chef« , film sublimé par la musique de Bruno Coulais .

Bien entendu, il est difficile de ne pas évoquer le film « 7 ans au Tibet » avec Brad Pitt qui incarne l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, premier vainqueur de la face Nord de l’Eiger et qui rêve de conquérir le Nanga Parbat, sommet inviolé de l’Himalaya, accepte de l’argent nazi pour y planter le drapeau à croix gammée. 1939, la guerre éclate. Prisonnier des Britanniques à la frontière de l’Inde, il s’évade. Commence alors la véritable aventure de sa vie : une longue errance qui se termine à Lhassa, résidence du jeune Dalaï-lama avec qui il se lie d’amitié.

Vous pouvez également découvrir dans le documentaire « Tibet, les nourritures spirituelles » la dévotion,  la foi dans la réincarnation et dans la possibilité de combattre la souffrance humaine par la prière des tibétains.

« Les semeuses de joie »  raconte l’histoire de la réalisation d’une promesse que Caroline Riegel, voyageuse-cinéaste, a fait à onze nonnes bouddhistes au sourire aussi large que leur générosité et qui n’ont jamais quitté leur village du Zanskar, Tungri , perché à presque 4000 mètres d’altitude. Toutes ensemble, elles vont traverser pour la première fois leur pays, l’Inde, vivre un rêve, de la Grande Barrière Himalayenne aux îles Andamans, au fil des saisons, de la joie à la réflexion, de la foule à la prière. Puis elles reviendront au village où une école ouvre ses portes et permettra peut-être à la nonnerie de ne pas disparaître à petit feu.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Catherine Addor-Confino, lors d’une séance de dédicace pour son livre de croquis « Himalaya le temps des filles« , prolongement du film au même titre. Elle évoque le portrait de femmes de la région du Kumaon, confrontées à des prises de conscience sur leurs modes de vie, entre tradition et combat pour le changement.

Et vous, quels sont les films sur l’Himalaya et le Tibet qui vous ont inspirés ?

IMG-20190223-WA0010

🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

 

 

 

 

Publié dans Films inspirants

Nouveaux modèles écologiques et sociétaux

Plusieurs films m’ont interpellée, intéressée et ouvert des portes de réflexion sur ma façon de consommer, de faire des choix dans mon quotidien.

Le réalisateur de « Nos enfants nous accuseront » brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique.

18994901.jpg

 

J’ai eu le plaisir de voir « En quête de Sens » en présence du réalisateur à Carpentras où nous avons pu échanger sur les rencontres inspirantes qu’il a pu faire au travers de ce film et réfléchir ensemble sans jugement sur ce qui est possible de mettre en place dès à présent.

51CKxySvYCL._SY445_

« Demain, le film », est très ressemblant à « En quête de sens ». L’angle n’est pas le même car les prises de conscience ne démarrent pas de la même façon, mais les conclusions se rejoignent !

demainaffiche-1152x679 (1).jpg

 

Enfin, « Avant le déluge » décrit de manière informative et captivante la façon dont la société peut empêcher la disparition des espèces en voie d’extinction, d’écosystèmes et de communautés autochtones à travers le monde. Nous y découvrirons des preuves visuelles de l’aggravation de la crise environnementale, qui inflige des dégâts irréversibles à des paysages immaculés, du Groenland à l’Indonésie, remettant en cause l’équilibre du climat et précipitant l’extinction des espèces animales. Dévoilé avant l’élection présidentielle américaine, le documentaire vise à avertir les citoyens et à les inviter à voter pour des dirigeants qui font du climat une priorité, tout en proposant des solutions réalisables et pratiques pour sauver la planète.

3e4e9e4669_98203_beforetheflood-ds-01.jpg

 

Et vous, quels sont vos films inspirants pour un nouvel modèle écologique
et sociétal ?

🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

 

 

 

Publié dans Films inspirants

Mange, prie, aime

Mange, prie, aime

Résultat de recherche d'images pour "mange prie aime"

Après un divorce difficile, Liz Gilbert décide de prendre une année sabbatique et de changer de vie. Elle entame alors un périple initiatique qui va l’emmener au bout du monde et d’elle-même. Lors d’un voyage aussi exotique que merveilleux, elle retrouve l’appétit de vivre et le plaisir de manger en Italie, le pouvoir de la prière et de l’esprit en Inde, et de façon tout à fait inattendue, elle trouvera la paix intérieure et l’amour à Bali.

Alors oui, me direz-vous, ce film peut être mièvre pour certains, moi, j’ai adoré ! Il évoque sa relation à la nourriture :  les italiens parlent de la dolce farniente et que nous pouvons peut-être traduire par la « pleine conscience ». Il explore un ashram en Inde et la quête spirituelle de l’héroïne autour de la méditation, . Et enfin, son séjour à Bali où elle redécouvre l’amour et expérimente ce qu’elle a appris précédemment…

L’Inde et Bali dans un même film : cela ne pouvait que me parler et me plaire !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

🌸🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

Publié dans Films inspirants

Baraka et Samsara

20204971.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Sans dialogue, « Baraka » est une réflexion sur l’histoire du monde à partir du seul langage universel existant : image, son et musique. Utilisant le format 70 mm, le réalisateur, Ron Fricke, et son équipe ont parcouru le monde pendant quatorze mois, n’hésitant pas à aller dans les sites les plus reculés et les plus rares de la Terre.
Les paysages sont magnifiques, les vues époustouflantes. C’est une très belle vision de l’histoire de l’humanité qui fait réfléchir. Pas de besoin de dialogues !

Quel plaisir d’y retrouver Bali et la danse kecak !

Film sorti en 1994.

 

Vous pouvez découvrir la suite : SAMSARA. Tourné dans 25 pays, durant 5 ans, “Samsara” explore les merveilles de notre monde. C’est un voyage extraordinaire, une méditation sans paroles !

20314553.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

🌸🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

 

 

Publié dans Films inspirants, méditation

Kalachakra

28377899_2004681109805692_7464316067838756122_n

Lorsque j’ai contacté la production du film en décembre 2017, je ne pensais pas avoir la joie d’être rappelée par la réalisatrice, Natalie Fuchs !

VERONIQUE HAMEL NATALIE FUCHS KALACHAKRA L'EVEIL 2017.jpg

Nous avons longuement échangé sur les bols tibétains dans le cadre de mes travaux puis, comme j’avais très envie de voir le film Kalachakra qui n’était pas diffusé près de chez moi, nous avons organisé la projection ensemble!

Alors que Lama Samten venait quelques semaines plus tard pour des conférences sur la Compassion et des stages sur le calme mental, je lui ai proposé d’organiser la projection du film à Cucuron.

C’est ainsi que le 28 mars 2018, nous avons eu la chance de voir ce magnifique film, commenté par Lama Samten à l’issue de la projection.

29541775_2019876118286191_7395025277966200067_n.jpg

Kalachakra est un rituel d’initiation bouddhiste qui dure trois jours et qui a été dispensé dans le monde par le Dalaï Lama une trentaine de fois depuis 1954. Cette initiation est précédée d’un enseignement préliminaire de sept jours qui prépare et purifie celui qui va recevoir l’initiation.

« Le mandala symbolise le palais des divinités. »

A son achèvement, le 8ième jour, débute l’initiation de Kalachakra…A l’issue de l’initiation et après la prière de longue vie adressée avec ferveur par tous les participants au Dalaï Lama qui clôture ainsi cette cérémonie de 11 jours, les sables sont dispersés dans les rivières, lacs ou mers.

http://www.kalachakra-film.com/

Voici les deux émissions Sagesse Bouddhiste qui a proposé 2 émissions en décembre 2018.

 

Vous pouvez retrouver le film en DVD et VOD ici : KALACHAKRA DVD/VOD

🌸🙏🌸 Shanti 🌸🙏🌸

 

 

Publié dans Films inspirants, méditation, philosophie bouddhiste tibétaine, Voyage en Inde du Nord - Ladakh

Le Ladakh – Inde du Nord

25075065_10155926049499650_2993059015261443049_oCrédit photo : Yuri Andries

Je vous propose de découvrir ensemble le Ladakh, région que nous allons parcourir ensemble en février prochain !

carte-inde-crayon-LZI.png

Souvent appelé le « paradis des photographes » ou « le petit Tibet », le Ladakh se situe à la pointe nord de l’Inde, à plus de 3500 mètres d’altitude. Terre spirituelle, consacrée par les saints bouddhistes, les mystiques, les gourous, les érudits, le Ladakh, par son isolement, a permis la préservation d’un mode de vie ancestral.

Ses paysages lunaires, son climat désertique et ses oasis éparses sont d’une beauté indescriptible. En effet, coupé de la mousson du sud-ouest par les premières barrières de l’Himalaya, le Ladakh, ancien royaume bouddhiste de l’Himalaya désormais intégré dans l’Etat de Jammu-et-Cachemire, est soumis à des vents puissants et froids descendant du nord. Ce qui explique ces montagnes râpées, ces vallées desséchées au fond desquelles coulent de tumultueux petits torrents.

Voyager au Ladakh c’est s’ouvrir à ses mystères et se laisser immerger dans un univers qui fascine par sa richesse culturelle et qui émeut par la gentillesse de sa population.

Je vous inviter à vous laisser inspirer par ces photos et documentaires sur le Ladakh que nous découvrirons ensemble en février prochain !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photos : Yuri Andries

Dans la série “Si l’Inde m’était contée, au rythme du Ladakh”, Nicolas HENRY nous fait découvrir les familles du LADAH en recréant  avec chacun des scènes symboliques de leur vie quotidienne ou de leur histoire en utilisant l’imaginaire pictural du conte. L’imaginaire indien, riche en contes et en légendes, en histoires fait écho à son univers baroque et onirique.

111Crédit photo : Nicolas Henry

Série Documentaire : « Mon beau village » diffusée dans la case Arte Junior. Vincent Arquillière dans Telerama explique que ce deuxième volet nous transporte au auprès de Padma, 12 ans : « Elle reste plusieurs mois seule avec son troupeau par des températures négatives. Ses journées sont néanmoins bien différentes de celles de la plupart des écoliers français. Habitant à soixante-douze kilomètres (2h30 de bus) de leur collège pour le moins spartiate, elle et sa sœur Kaskeet restent parfois plus de deux mois à l’internat. De retour dans leur famille, elles participent aux travaux des champs et s’occupent des bêtes. La belle scène – visible ci-dessous – où elles lavent les cheveux de leur grand-mère (avec de l’eau qu’elles sont allées chercher au torrent puis ont chauffée) illustre la force des liens entre générations.
La religion bouddhiste est également très présente dans le quotidien des villageois. Padma raconte qu’elle a « quatre nonnes dans sa classe ». Avec Kaskeet, elle-même souhaite participer au Gotchak, malgré leur jeune âge. Une cérémonie traditionnelle itinérante où, pendant trois jours et deux nuits, les processionnaires « traversent de grandes montagnes et de grandes rivières », se prosternant à intervalles réguliers pour « apporter la paix et l’harmonie au monde, aux animaux et même aux arbres. » Le parcours est souvent filmé en plans larges, qui inscrivent les marcheurs dans les paysages austères et magnifiques, et montrent à quel point la cohésion de cette communauté isolée est indispensable à sa survie. Demandant sans doute d’importants efforts physiques et mentaux – même si le groupe n’en montre rien –, le Gotchak apparaît ainsi comme la transposition dans le sacré des épreuves du quotidien. Ici, chacun est conscient que la vie est dure, et chacun prend sa part. Ce que résume Padama dans une conclusion en forme de règle de vie : « Choisis toujours le chemin le plus difficile. Il ne faut pas avoir peur des difficultés. Quand tu les surmontes, c’est là que tu as le plus de bonheur. » Des phrases qui, à l’évidence, ne sortent pas d’un banal manuel de développement personnel.« 

Mon beau village, en Inde, de Stanzin Dorjai et Christiane Mordelet, .

La ville de Leh, qui sera notre camp de base pendant 5 jours, perchée à 3500m d’altitude où dans le froid et la sécheresse, nous partirons à la rencontre du cœur chaleureux de ses habitants et de ses coutumes.

Le Monastère de Thiksey

Situé à quelques à quelques kilomètres de Leh, c’est dans l’un des monastères les plus connus et réputés de la région. Nous le visiterons le JOUR 5 !!

N’hésitez pas à laissez en commentaires vos impressions sur le Ladakh si vous vous y êtes déjà rendu(e)s, ainsi que des liens vers des documentaires ou photos prises par vos soins !

Au plaisir de vous y accompagner en février prochain !
🌸🙏🌸
Isabelle

Publié dans Films inspirants, méditation, personnalités inspirantes

Voyage en pleine conscience

31253052_2035743660032770_4694545532524167168_n

La pleine conscience, qui consiste à ramener son attention sur l’instant présent, est pratiquée à travers le monde.

Pour la première fois, Max Pugh et Marc J. Francis capturent le quotidien et la philosophie de vie de la communauté du village des Pruniers situé dans le sud-ouest de la France.

Ce voyage initiatique suit les pas du maître bouddhiste zen Thich Nhat Hanh
et nous ouvre les portes de LA PLEINE CONSCIENCE.

Résultat de recherche d'images pour "thich nhat"

Un film qui nous force à ralentir et réfléchir sur nos actes du quotidien !

Publié dans Films inspirants, personnalités inspirantes

Amma à Toulon – nov 2018

 

Résultat de recherche d'images pour "amma"

Amma sera de retour à Toulon du 5 au 7 novembre 2018 !

Je vous invite à venir découvrir cette magnifique personne qui vous propose le Darshan, cette étreinte maternelle, sans contrepartie, dont « la seule religion est l’amour ».

 

Vous pouvez retrouver son histoire dans le film DARSHAN de Jan Kounen, ou encore le témoignage de Claude Lelouch et Elsa Zylberstein  lors de leur rencontre avec Amma à l’occasion du tournage du film « Un plus Une » . 

Lilou Macé a eu la chance d’approcher également Amma à Toulon et son entourage en 2012.

En dehors de toute considération religieuse, politique ou économique,  je suis heureuse de retourner à Toulon rencontrer Amma en novembre prochain pour la 3ème année consécutive !!

Amma est pour moi un magnifique exemple d’altruisme et de compassion,
qui m’inspire chaque jour !

Publié dans Films inspirants, personnalités inspirantes

Odyssée de l’Empathie

odyssee-de-lempathie-138648

Peut-on mettre en doute les conséquences désastreuses des activités humaines sur l’équilibre climatique ? Prévenir l’augmentation de l’effet de serre est avant tout un enjeu de solidarité et d’empathie. D’empathie envers les générations présentes et à venir, les animaux, la nature.

Pensez-vous que le monde de violence dans lequel nous vivons puisse changer et qu’il soit possible de préserver notre planète du réchauffement climatique ?

En éduquant nos enfants dans la bienveillance, ceux-ci deviendront des adultes altruistes, capables d’éradiquer la violence dans le monde et de respecter la nature pour sauver l’humanité.

C’est ce que montre l’Odyssée de l’Empathie, à travers de nombreux témoignages.
Les origines de l’humanité, la bienveillance de Matthieu Ricard, les bushmen du Kalahari, le cultivateur philosophe Pierre Rabhi, les dernières découvertes des neurosciences nous prouvent qu’une enfance heureuse et sans violence est à l’origine naturelle de l’empathie.

En élevant nos enfants dans la bienveillance, ils deviendront des citoyens respectueux de l’être humain et de la nature.

L’Association Soins d’Etre vous propose la projection de ce film le jeudi 18 octobre à la salle de la Boiserie, à Mazan. Un débat sera ensuite animé par Rémy Lazarowicz.
Vous pourrez vous restaurer sur place auprès du Food truck bio : Organic Food Croque.16939305_1871914479716711_557653399887657277_n

Réservation indispensableBilleterie Odyssée de l’Empathie

index